Parution : 13 septembre 2013
Les ravages du libre-échange

En Colombie, le mouvement paysan soutenu par toute une frange de la population ne compte pas s’arrêter. Le secteur agraire demande toujours la suspension des accords avec l’UE et les États-Unis qui ont détruit des secteurs entiers de production à grands coups d’importations.

Les paysans représentent un quart de la population du pays. Avec ces traités de libre- »change, ils ne peuvent même plus garder une partie de leur récolte pour replanter leur champ car une loi protège les intérêts des semences Monsanto. En réponse, le gouvernement qui espère une rapide accalmie, envoie ses escadrons sécuritaires qui n’ont pas pour habitude de faire dans la dentelle.

- Dans la rubrique: INTERNATIONAL
Alexandre Ballario
Parution : 13 septembre 2013
article jeune