Arsenic dans le riz : un poison quotidien

Le riz est une céréale qui est largement consommée dans le monde et qui représente un aliment de base pour une grande partie de la population. Le problème, c’est qu’il est de plus en plus contaminé par un métal lourd : l’arsenic. Comment en est-on arrivé là et que faire pour éviter de consommer de l’arsenic dans le riz ?

De l'arsenic dans le riz et ses dérivés

Selon des études récentes, il semble que de nombreux produits contenant du riz présentent des taux inquiétants d’arsenic. C’est le cas de certains riz, blanc ou complet, mais aussi de céréales au riz soufflé pour le petit-déjeuner. Des laits maternisés et des aliments pour bébé seraient également concernés car ils contiennent du sirop de riz.

Le hic, c’est que l’arsenic est lié à de nombreux problèmes de santé. En quantité faible, il peut déjà provoquer des lésions au foie et des soucis de pigmentation de la peau. Mais, à plus haute dose, il peut également conduire au développement de cancers. De plus, les enfants exposés à ce poison peuvent subir des perturbations dans la croissance de leur cerveau. Ils peuvent développer des troubles du comportement et seront plus exposés aux maladies de poumons, une fois à l’âge adulte.

D'où vient ce métal lourd ?

Tout d’abord, il faut savoir que l’arsenic est un élément naturel présent dans la nature. Sous cette forme, il peut se retrouver, à faible dose, dans nos aliments mais notre organisme sait le traiter et l’éliminer via les reins.

Mais, il existe également de l’arsenic inorganique, ajouté aux pesticides. C’est aussi une substance qui est rejetée par certaines industries chimiques. Problème, à force de rejets et de traitements aux pesticides, l’arsenic inorganique s’est accumulé dans la terre et dans les eaux. On retrouve donc ce poison dans les cultures de céréales, dont celle du riz. Or, ce dernier est un végétal qui absorbe et concentre cette substance toxique car il baigne dans des eaux qui en contiennent beaucoup. Il y a donc de l’arsenic dans le riz.

Peut-on encore manger du riz sans danger ?

Le constat fait peur. S’il y a de l’arsenic dans le riz, est-il encore sain d’en consommer ?
Pour répondre à cette question, il faut savoir qu’en Europe et aux Etats-Unis, aucun taux maximum d’arsenic n’a été établi pour les aliments. Seule l’OMS fixe un taux de 10 microgrammes par litre pour l’eau provenant de votre robinet. Pour le reste, il n’y a aucune limite.

Vous pouvez donc déjà éviter le riz qui provient de ces pays, car ils sont riches en arsenic, mais aussi celui du Bangladesh.

Le riz provenant de Chine semble plus sûr car ce pays a fixé un seuil maximum de 0,15 microgrammes par kilo. L’Inde et la Thaïlande produisent également du riz moins contaminé.

Il faut également savoir qu’il y a 3 fois plus d’arsenic dans le riz complet que dans le riz blanc. Il faudrait donc privilégier ce dernier pour éviter le poison.

Le riz qui semble le plus sain est donc le riz blanc basmati cultivé en Inde, en Chine ou en Thaïlande. Il présente également l’avantage d’avoir un Index Glycémique moins haut que les autres riz.

Là où cela devient plus problématique, ce sont les produits dérivés du riz, comme les biscuits, les galettes de riz soufflé, le lait de riz et les aliments contenant du sirop de riz. Pour ces produits, il est difficile de contrôler la provenance et il vaut donc mieux les éviter.

Comment éliminer l'arsenic dans le riz ?

Même si vous avez sélectionné un bon riz, celui-ci peut tout de même contenir une certaine dose d’arsenic. Pour diminuer encore cette dose, nous vous conseillons de le laver, avant de le faire cuire, puis d’utiliser une grande quantité d’eau pour le faire bouillir. En jetant cette eau, vous éliminez une partie de l’arsenic dans le riz. L’utilisation d’environ 20 volumes d’eau pour 1 volume de riz permet d’éliminer à peu près 80 % du poison.

Concernant les produits à base de riz, il n’y a pas grand chose à faire. Vous ne pouvez pas les laver. Comme nous le conseillons au-dessus, autant ne pas les consommer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page